Le bouleau

Posted on avril 12, 2018 | 1 comment

Betula

Douceur, réconciliation, purification

 

Voir le hêtre

 

Le bouleau est un arbre absolument fascinant.

Les bouleaux sont reconnus pour symboliser la douceur. En effet, tout en eux n’est que délicatesse et finesse. L’écorce douce, presque soyeuse qui appelle la caresse de nos mains (mais qui peut s’enflammer à la moindre étincelle !). Les chatons, qui pendent dès l’hiver, les branches qui oscillent dans le vent, les feuilles, légères et fluides…

La sève des bouleaux, bien connue dans les pays du Nord et en Russie, est réputée pour soigner de nombreux maux : activation de la diurèse et élimination des déchets organiques, effet amincissant, traitement des rhumatismes. Dans les saunas russes, les gens se fouettent la peau avec des branches de bouleau. La chaleur et la vapeur ouvrent les pores de la peau et la sève des branches est sortie par l’action de fouetter. Et contrairement à ce que nous pourrions imaginer, cette action est douce et agréable.

Allez sous un bouleau après un choc physique ou émotionnel pour être réconforté et apaisé. Peut-être entendu (d’une certaine manière) dans votre peine ? Il nous aide à accueillir ce qui est, et même en nous. Il nous aide à nous réconcilier avec nous-mêmes pour mieux nous réconcilier avec le monde et donc les autres. La réconciliation se fait aussi entre le masculin et le féminin.

Pour les shamanes sibériens, le bouleau est l’arbre de la purification. du renouveau de la nature et de la connaissance. Il joue un rôle clé dans les initiations.

Le bouleau est un arbre pionnier qui colonise des terres hostiles et les rend paradisiaques.

Donc le bouleau incarne une douceur qui n’est pas faiblesse, il nous donne de l’harmonie et de la simplicité sans tomber dans la mièvrerie. Derrière cette douceur, se cache un être capable de repousser le premier après un accident nucléaire ou une éruption volcanique, ou de survivre à six mois de nuit, ce qui a d’ailleurs fort impressionné les Celtes. En voyant ce prodige, ils lui ont dédié une place de choix dans leur astrologie et leur calendrier. C’est un des 4 arbres cardinaux (Nord, évidemment) et c’est l’arbre du solstice d’été (qui comme chez les Chrétiens est fêté avec 3 jours de décalage, le 24 juin).

Le bouleau possède encore de très nombreuses vertus une fois coupé : sa peau permet d’en faire des canoés chez les Indiens. Les lapons en font des vestes et des guêtres. Même totalement détrempé, l’écorce peut encore s’enflammer très facilement. Riche en sucre, en huile et en vitamine C,  le jus de cette écorce sert à tanner le cuir en Russie. Le bois est solide, dur et facile à travailler. Les Russes en font de très nombreux objets de la vie quotidienne et des jouets. Son écorce imputrescible sur laquelle on peut écrire garde les mots longtemps. Le bouleau est très utilisé en aviation pour sa légèreté et sa solidité, etc. La liste des propriétés est encore longue, mais nous en resterons là pour cet article.

Exercice pratique :

Développez votre sensualité par le toucher, en forêt, si possible avec des bouleaux.

Sources :

L’énergie des arbres – Plantes et Santé, hors série 2017

Calendrier Celtique – Michaël Vescoli

Histoires d’Arbres – Philippe Domont et Edith Montelle

L’énergie des arbres – Patrice Bouchardon

1 commentaire

  1. Bravo, cela me parle bien.
    Yves

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*