Stage de dessin « Et si je trouvais mon style en m’aidant de la forêt ? »

Posted on mai 22, 2019 | 4 comments

17 juillet – Sourcieux-les-Mines (Monts du Lyonnais)

9h – 18h

Ludivine Alligier (L-A-Trait) et Entre les Arbres vous proposent une troisième édition d’un stage d’une journée de dessin en forêt, à l’intersection du dessin et et de la sylvothérapie.

 

Trouvez votre style graphique en forêt

 

La forêt vous aide à trouver votre style de dessin. Venez trouver quels traits, formes, textures, couleurs d’aquarelles, agencements de matériaux naturels rendent mieux compte de qui vous êtes. La forêt et la création par le dessin et le land-art seront deux médias pour vous aider à mieux vous connaître.

 

Les mots de Ludivine

« Ah c’est sûr, c’est bien un dessin de X »…
« Tiens, tu as fait du Y ? »
Qu’est-ce qui fait qu’on reconnaît les dessins d’un carnettiste ? Comment trouver son style ?
Ce qui fait le style d’un artiste dans sa pratique est ce petit quelque chose, cette touche personnelle, qui fait qu’on reconnaîtra aussi bien une page de dessin qu’un collage… une page de personnages qu’une composition double page… Ce n’est pas simplement un coup de tampon rouge aux initiales du dessinateur, c’est une subtile vibration de trait, un goût viscéral pour certaines couleurs, quelque chose de complètement irréfléchi et totalement incontrôlable. Mais c’est là.
Ce style vient tout seul, prend son temps pour s’affirmer. Il faut des milliers de dessins pour qu’il trouve tout seul son chemin. C’est souvent dans le regard du spectateur que le style s’identifie, j’en ai pris conscience en écoutant ces mots qui me revenaient régulièrement depuis que je montrais un peu plus mes dessins.
Pour l’inviter à se presser, une bonne méthode est de faire travailler sa créativité, de travailler de cent façons différentes. De voir nos pages avec l’oeil des autres, d’écouter ce qu’en disent les personnes extérieures, et aussi ce que l’on a au fond du ventre.
Nous travaillerons donc cette créativité, et cette analyse des forces caractéristiques de chacun.
Nous chercherons ensemble, au travers d’exercices individuels et de travail de groupe, ce qui fait votre style… et figurez-vous, nous risquons de trouver !

 

Ouverture des inscriptions le 5 juin. Pour plus d’informations, contactez Ludivine directement ici : http://la-trait.com/contact/

 

Allez à votre propre rencontre par le dessin et par la forêt

 

Se connecter la forêt par le dessin, c’est aussi et surtout se connecter à soi. La forêt – et le dessin – ne sont que des miroirs.

Venez découvrir qui vous êtes par le dessin.

Je nous inviterai par quelques exercices corporels, à nous connecter à nous-mêmes à l’aide de la présence de la forêt, stimulante sur les plans sensoriels et émotionnels. Ce travail guidé de retour vers soi nous ouvrira des autorisations à être pleinement nous-mêmes. Et donc à exprimer sans complexe notre véritable créativité, sans peur du jugement (à commencer par le notre). La forêt nous aidera également à intégrer en profondeur l’idée que chacun.e a un rôle dans et pour l’écosystème.

 

Pour aller plus loin dans la rencontre de Soi :

 

Trouver son style est une première manière de se rapprocher de son essence. Le stage qui a lieu deux jours après cette journée va permettre d’aller plus profondément dans cette rencontre intime avec le Voyage du Héros à travers la forêt.

 

Quelques témoignages de la précédente édition

 

« Un instant d’éternité

Prendre le temps de s’arrêter, un luxe à partager avec la bienveillance de Serge, l’homme qui dialogue avec les arbres.

L’éternité commence dès le franchissement du seuil symbolique entre taillis et arbres, par la petite sente et en silence pour mettre tous nos sens en éveil. Se délester de toutes les interférences pour se rendre disponible aux vibrations de cet environnement forestier.

Et progressivement, Serge nous invite à goûter l’harmonie du lieu, à palper la matière de la forêt, en aveugle, en présence de nos guides attentifs à nos pas hésitants. L’éternité se cheville au corps.

Puis, dans d’autres instants, avec Ludivivine, nous sommes embarqués dans une aventure de la couleur pour transcrire nos perceptions immatérielles en aquarelle.

Mais comment traduire le scintillement des feuilles de cet arbre découvert dans un moment de solitude, quand les yeux emmagasinent ce surgissement éphémère de la beauté nature.

Magie, non, simplement la vision des pulsations de la forêt. Mais, chut ! A chacun son expérience. »

Martine L.

 

« Je m’ engouffre dans la possibilité d’ échanger sur cette magnifique journée dans les bois entre recentrage sur soi dans la nature et libertélacher prise  du pinceau d’aquarelle 

C’était tellement inattendu , une vraie belle expérience !!!

En même temps c’est pas donné à tout le monde de croisé MERLIN sous sa forme la plus sylvestre !!!

Merci Serge et Ludivine  en tout cas pour tout cela et bien plus encore « 

Gisèle (intermittente des Arts de Monpellier )

4 Comments

  1. bonjour
    j’aurais adoré participer à cette journée créative . mais le mardi je travaille. serait-il possible de l’imaginer sur un weekend ?
    merci pour l’attention portée à ceux qui travaillent et qui cependant souhaiteraient vivre des moments forts . bien à toutes et tous Martine

    • Merci Martine pour cette demande. C’est en effet important de permettre à ceux qui travaillent de vivre de tels moments de ressourcement et de connexion à soi. Nous allons programmer une telle journée aussi sur un samedi. Sans doute au second semestre. Je te tiendrai au courant.

  2. bonjour , oui moi aussi , je serai intéressée par un stage le samedi … est ce envisageable avant fin juin ?
    Cordialement régine

    • Bonjour,
      Merci du fond du coeur de l’intérêt que vous portez à cette initiative. Il n’y en aura pas d’autres avant fin juin, mais nous en proposons une le 17 juillet. Ce n’est toujours pas un samedi, mais c’est pendant les grandes vacances. Nous espérons que vous pourrez venir. Sinon, pour un samedi, ce sera soit cet automne, soit l’an prochain. Nous avons bien pris note que certains travaillent et aimeraient aussi venir sur un samedi. Nous y… travaillons !