Journée « Et si je me connectais à la nature en la dessinant ? »

Posted on janvier 22, 2019 | 0 comments

14 mai – Sourcieux-les-Mines (Monts du Lyonnais)

9h – 18h / 90€

Ludivine Alligier (L-A-Trait) et Entre les Arbres vous proposent une deuxième édition d’un stage d’une journée de dessin en forêt, à l’intersection du dessin et et de la sylvothérapie.

 

Dessin en forêtConnectez-vous à la forêt par le dessin

 

Rien de tel pour rencontrer un lieu que de prendre le temps d’y être, de s’en imprégner, et de le dessiner. Ce stage en forêt d’une journée consiste à apprendre à dessiner les ambiances forestières et les éléments de la forêt et à oser exprimer sa véritable nature, sans peur d’être jugé.

Les mots de Ludivine :

De manière très terre à terre, je vous guiderai dans la pratique du dessin de végétation : comment rendre la profondeur de la forêt, comment ne pas tout dessiner, comment suggérer la densité des feuillages sans dessiner feuille par feuille, comment réussir des verts convaincants.

 

Allez à votre propre rencontre par le dessin et par la forêt

 

Se connecter la forêt par le dessin, c’est aussi et surtout se connecter à soi. La forêt – et le dessin – ne sont que des miroirs.

Venez découvrir qui vous êtes par le dessin.

Je nous inviterai par quelques exercices corporels, à nous connecter à nous-mêmes à l’aide de la présence de la forêt, stimulante sur les plans sensoriels et émotionnels. Ce travail guidé de retour vers soi nous ouvrira des autorisations à être pleinement nous-mêmes. Et donc à exprimer sans complexe notre véritable créativité, sans peur du jugement (à commencer par le notre). La forêt nous aidera également à intégrer en profondeur l’idée que chacun.e a un rôle dans et pour l’écosystème.

 

Pour vous inscrire, contactez Ludivine directement ici : http://la-trait.com/contact/

 

Quelques témoignages de la précédente édition :

« Un instant d’éternité

Prendre le temps de s’arrêter, un luxe à partager avec la bienveillance de Serge, l’homme qui dialogue avec les arbres.

L’éternité commence dès le franchissement du seuil symbolique entre taillis et arbres, par la petite sente et en silence pour mettre tous nos sens en éveil. Se délester de toutes les interférences pour se rendre disponible aux vibrations de cet environnement forestier.

Et progressivement, Serge nous invite à goûter l’harmonie du lieu, à palper la matière de la forêt, en aveugle, en présence de nos guides attentifs à nos pas hésitants. L’éternité se cheville au corps.

Puis, dans d’autres instants, avec Ludivivine, nous sommes embarqués dans une aventure de la couleur pour transcrire nos perceptions immatérielles en aquarelle.

Mais comment traduire le scintillement des feuilles de cet arbre découvert dans un moment de solitude, quand les yeux emmagasinent ce surgissement éphémère de la beauté nature.

Magie, non, simplement la vision des pulsations de la forêt. Mais, chut ! A chacun son expérience. »

Martine L.

 

« Je m’ engouffre dans la possibilité d’ échanger sur cette magnifique journée dans les bois entre recentrage sur soi dans la nature et libertélacher prise  du pinceau d’aquarelle 

C’était tellement inattendu , une vraie belle expérience !!!

En même temps c’est pas donné à tout le monde de croisé MERLIN sous sa forme la plus sylvestre !!!

Merci Serge et Ludivine  en tout cas pour tout cela et bien plus encore « 

Gisèle (intermittente des Arts de Monpellier )

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*