Le Tilleul

Posted on juillet 13, 2018 | 0 comments

Tilia cordata / Tilia platyphyllos

 

 Tendresse, bienveillance, générosité, protection, convivialité

 

Le tilleul est un arbres essentiellement féminin de part les vertus qu’il nous offre, et c’est pourquoi il peut parfois être qualifié d’arbre de Vénus. Dans de nombreuses traditions anciennes, des Grecs aux Saxons en passant par les Slaves et les Scandinaves, le tilleul est associé à des divinités féminines ou à des femmes de légende. Un seul exemple : chez les Vikings, le tilleul était dédié à Frigga, l’épouse d’Odin, déesse de l’amour maternel, de la fécondité mais aussi de l’autre « passage », celui entre la vie et la mort.

Le bois du tilleul est facile à sculpter, de part sa tendresse, quand bien même son écorce est si solide qu’elle a pu servir à fabriquer des cordes, des filets de pêche, des corbeilles et même des habits (au néolithique). On en tire des objets d’une grande délicatesse grâce à la finesse de son grain blanc. Il a ainsi servi au moyen-age à sculpter tant de saints qu’il a fini par être considéré comme bois sacré (lignum sanctum, à ne pas confondre avec le Palo Santo, qui est de l’écorce de Gaillac qui nous vient des cultures Amérindiennes – mais ceci est histoire qui vous sera contée une autre fois).

Les fleurs de tilleul sont mondialement utilisées pour leurs vertus gustatives et médicinales, déjà par les abeilles, qui l’ont compris depuis 70 millions d’années, et plus récemment par de nombreux humains de part le monde. Rien qu’en France, nous produisons et consommons 400 tonnes de fleurs de tilleuls, et il existe des crus tout comme pour les cépages de vins. Cela vient du fait que les fleurs peuvent guérir efficacement de nombreux maux : stomachique et émoliotente (pour la digestion), antispasmodique (contre l’anxiété), aide au sommeil. Et leur nectar est récolté en masse par les abeilles pour produire le délicieux miel de tilleul, qui contient également le miellat produit sur la surface des feuilles – en formes de coeurs – par de minuscules acariens qui se repaissent de leurs sucres en les suçant.

L’aubier (entre le coeur et l’écorce) des branches, ainsi que les bourgeons ont également de nombreuses vertus médicinales.

Les tilleuls peuvent atteindre de grandes tailles (jusqu’à 50 m !) et leur ombrage est très agréable en été. Il est très courant de les trouver sur les places centrales des villages, où depuis des siècles, ils ont été les facilitateurs (= ils ont tenu le cadre et offert une grande qualité d’écoute, cf. formation de facilitateur prochainement) de nombreux évènements de la vie de ces villages: mariages, bals, procès, débats… Et depuis la Révolution, où de nombreux tilleuls ont été plantés au nom des trois valeurs républicaines, le nombre de ces tilleuls de villages a encore cru fortement pour créer encore plus d’espaces de convivialité.

Et quand on les regarde de loin, on s’aperçoit que même la couronne du tilleul est en forme de coeur. A se demander si ce n’est pas cette forme, plus marquée dans sa feuille, qui n’aurait pas inspiré la représentation de l’amour, car le coeur organe n’a évidemment pas du tout cette forme.

Pour résumer, tout est bon dans le tilleul, et nous vous invitons la prochaine fois que vous en croisez un sur votre route, à le remercier lui, et à travers lui, tout le peuple des tilleuls, pour tous les cadeaux qu’ils nous offrent si généreusement, et avec autant de bienveillance.

 

Un exercice guidé en lien avec cet arbre : S’offrir de la tendresse à soi-même.

 

Sources :

L’énergie des arbres – Plantes et Santé, hors série 2017

Histoires d’Arbres, des sciences aux contes – Philippe Domont, Edith Montelle

Calendrier Celtique – Michaël Vescoli

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*