Le séquoia

Posted on décembre 17, 2018 | 0 comments

Sequoia sempervirens / Sequoiadendron giganteum

 

Soutien des ancètres, persévérance, résistance et longévité

 

Il existe deux types de séquoias. Le Séquoia toujours vert (Sempervirens) et le Séquoia géant (giganteum). Le premier n’est pas forcément un gringalet, avec ses 110 m de hauteur ! Mais le second défie tous les records. Avec une base pouvant aller jusqu’à 10 m de diamètres, et un poids estimé à plus de 2000 tonnes (soit 4 Airbus A380 au décollage ou encore 7 baleines bleues), c’est un véritable « Arbre Monde ».

Tout est géant dans cet arbre : l’épaisseur de son écorce, le diamètre de ses branches, la longévité (plus de 4000 ans pour le giganteum), la résistance (forcément, il vaut mieux, vu le poids qu’il faut emmener et maintenir si haut dans le ciel à tous les vents). Tout est géant sauf sa graine. Le Séquoia est sans doute l’être vivant le plus grand que nous connaissions, et pourtant, ses plans tiennent dans une tête d’épingle, nous rappelant le grand mystère de la vie, qui nous dépasse – sur tous les plans !

 

Histoire et légendes

Ces arbres, endémiques de la Côte Ouest des USA, ont malheureusement été détruits à 97% par une déforestation qui a commencé il y a plusieurs siècles avec l’arrivée de l’homme blanc et qui s’est accélérée à partir de la deuxième partie du XXème siècle. Elle a encore pris un coup d’accélérateur au début du XXIème avec l’arrivée de machines toujours plus puissantes. Lorsqu’un géant tombe, c’est tout un monde qui tremble autour, et tout un monde qui s’abat.

Cet arbre est à l’honneur dans l’épopée de Richard Powers « L’arbre Monde », qui raconte, entre autre, les résistances non violentes de militants amoureux des arbres, face à cette terrible entreprise de destruction. Le couple principal vit dans un de ces géants, à 70 m au-dessus du sol, durant de longs mois, pour empêcher les bûcherons de le scier.

Les natifs de la Sierra Nevada vénéraient le Séquoia géant comme le pilier du monde, autour duquel tout avait été créé. Ils étaient admiratifs de sa faculté à résister aux incendies et à « renaître de ses cendres ». C’est aussi l’arbre maison des Ewoks, dans une galaxie far far away.

Les Séquoia existaient nativement en Europe avant les grandes glaciations (-12 000 ans). Il est réapparu au milieu du XIXème siècle, grâce aux hommes qui ont ramené des graines. Comme c’est un arbre à croissance rapide (30 m en 30 ans dans un environnement idéal), nous avons la chance d’avoir de beaux spécimens en France, même s’ils apparaîtraient comme des nains au pied de leurs frères américains (maxi 58 m).

 

Ressenti

Lorsque vous observez un Séquoia, de loin, puis depuis son pied, que se passe-t-il en vous ? Que ressentez-vous ? Comment est votre respiration ? Quelles pensées vous animent ?

Lorsque vous vous adosserez à un Séquoia, vous pouvez sentir la douceur de l’écorce. Nous vous invitons à sentir ce qu’il se passe dans votre dos. Il se peut qu’une douce chaleur vous englobe doucement. Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Quelles sensations subtiles parcourent tout votre corps ? Connectez-vous à vos ancètres et écoutez ce qu’ils ont à vous dire. Il est possible que ce Séquoia ait interagit avec l’un d’eux, à distance ou tout près. Son bois est fait du CO2 capté dans l’air, comme tous les arbres. Qui dit que ce CO2 ne vient pas en partie des poumons d’un de vos ancètres ?

 

Sources :

L’arbre Monde, Richard Powers

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sequoia_sempervirens

Les arbres, guide vert solar

http://www.lesarbres.fr/sequoia.html

Source de la photo : Wikipédia, Creative Common, Share Alike

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*