L’Assemblée de la Forêt

18 au 21 août 2022- Sourcieux-les-Mines (69)

Comment faire société, entre humain.e.s et autres qu’humain.e.s, au cœur d’une forêt ?

Après le succès de la première édition (2021), Entre les Arbres a la joie de vous annoncer le renouvellement de cette incroyable initiative dédiée à tou.te.s celleux qui s’intéressent à la réintroduction des non-humains dans la gouvernance de nos territoires.

Ce projet d’exploration de 4 jours en pleine forêt est porté par le collectif Lichen (Laboratoire des Interdépendances Concernant les Humains Et les Non-humains), dans lequel participe Entre les Arbres, aux côtés d’autres très belles personnes.

 

A la croisée entre écologie profonde et écologie politique, cette pause de 4 jours hors du temps posera les bases d’un nouveau Grand Récit qui fait énormément de bien.

Où ? à Sourcieux-les-Mines dans la forêt habituelle dont Entre les Arbres est propriétaire (30 km de Lyon, 45 ‘). Le lieu exact sera communiqué aux inscrit.e.s. Un covoiturage est organisé depuis Lyon.

Quand ? Du 18 août 2022 à 14h au 21 août 17h (présence nécessaire tout au long de l’expérience)

Combien ? 50 humains, tous âges confondus, et des millions de non-humains (si on compte nos bactéries, celles du sol, les champignons, les lichens (justement), les mousses, les arbres, les lombrics, les autres animaux…). Et en euros ? Participation libre et consciente pour couvrir les frais logistiques et rétribuer le Lichen.

Qui ? Le Collectif LICHEN et… pourquoi pas vous ? Tous les vivants sont bienvenus, donc vos enfants, vos animaux, vos plantes en pot, vos microbes (au moins ceux qui restent inoffensifs)…

Pourquoi / Pour quoi ? explorer de nouvelles manières de faire territoire [tous] ensemble. La raison d’être du Lichen est d’explorer des méthodes permettant d’aménager nos espaces de vie en prenant en compte les prérogatives des autres qu’humains. Là, il s’agira de l’explorer sur un espace-temps ponctuel: cette parcelle qui va nous accueillir nombreux pendant 4 jours.

Comment ? Il n’y a pas de déroulé. Le programme sera coélaboré sur place avec tout le monde (y compris les autres qu’humains, au démarrage). Il y a par contre un cadre, constitué de pré-règles de fonctionnement, afin de garantir que sur place nos interactions seront fécondes, sécurisées et profondes. Camping sur place avec son propre matériel, sa nourriture (qui sera remise en partage sur place), sa vaisselle, sa liberté et sa responsabilité, sa créativité, ses humeurs, sa sensibilité, ses idées, sa totalité.

Et concrêtement, à quoi cela peut ressembler ?

L’Assemblée de la Forêt
Retour en haut