L’Assemblée de la Forêt

20 au 24 août 2021 – Loire (42) 

Explorer un espace de vie éphémère

entre espèces et en forêt

 

Comment faire société, entre humain.e.s et autres qu’humain.e.s, au cœur d’une forêt ?

Après six mois d’élaboration collective, Entre les Arbres a la joie de vous parler de cette incroyable initiative dédiée à tou.te.s celleux qui s’intéressent à la réintroduction des non-humains dans la gouvernance de nos territoires.

Ce projet d’exploration de 3 jours et demi en pleine forêt est porté par un collectif naissant, le LICHEN (Laboratoire des Interdépendances Concernant les Humains Et les Non-humains), dans lequel participe Entre les Arbres, aux côtés d’autres très belles personnes.

Où ? A Saint-Romain d’Urfé, dans la Loire (42) en pleine forêt chez un propriétaire qui sera avec nous car il a envie de faire partie de cette expérience.

Quand ? Du 20 août 2021 à 17h au 24 août à midi (présence nécessaire tout au long de l’expérience)

Combien ? 50 humains, tous âges confondus, et des millions de non-humains (si on compte nos bactéries, celles du sol, les champignons, les lichens (justement), les mousses, les arbres, les lombrics, les autres animaux…). Et en euros ? Participation libre et consciente pour au moins couvrir les frais logistiques.

Qui ? Le Collectif LICHEN et… pourquoi pas vous ?

Pourquoi / Pour quoi ? Pour explorer d’autres manières d’interagir entre humains, en prenant en compte nos interdépendances avec les autres qu’humains. Dit autrement : expérimenter ce que crée l’immersion consciente (bain de forêt prolongé) d’un grand groupe pendant au moins 3 jours en pleine forêt sur les rapports entre humains et avec les autres vivants. Dit encore autrement : explorer de nouvelles manières de faire territoire [tous] ensemble.

Comment ? Il n’y a pas de déroulé. Il y a par contre un cadre, constitué de pré-règles de fonctionnement, afin de garantir que sur place nos interactions seront fécondes, sécurisées et profondes. Camping sur place avec son propre matériel, sa nourriture (qui sera remise en partage sur place), sa vaisselle, sa liberté et sa responsabilité, sa créativité, ses humeurs, sa sensibilité, ses idées, sa totalité.

Et alors, comment ça s'est passé ?

L’Assemblée de la Forêt
Retour en haut