Webinaire “Découverte de la Facilitation Territoriale”

25 novembre 2021 – 11h – 13h

avec Serge Mang-Joubert (Entre les Arbres)

 

Comment réenchanter notre lien au territoire en [ré]introduisant l’intelligence collective et la voix des non-humains ?

Une approche de l’aménagement dans l’impasse

Nos territoires, sont majoritairement appréhendés sans affect, sans considération, comme des objets, des ressources. Cette approche a fait son temps, elle a montré ses limites: les ressources – et les habitants – sont épuisés. Le lien même entre ces habitants et leur propre territoire est souvent en délitement, conduisant  à un rapport d’ignorance. En cause : les cités dortoirs hors sol, le GPS embarqué qui nous dédouane d’un effort d’orientation, la déconnexion des autres espèces vivantes qui ne sont plus qu’un décor noyé dans les structures de la ville, la déconnexion des autres… Le rapport territoire / habitants peut même parfois conduire à du mal-être : c’est le mal-espace de l’artificialisation tentatculaire, des zones commerciales ou pavillonnaires, de la destruction des paysages, de l’effondrement de la biodiversité ou de la vitalité des centres bourgs, des mobilités forcées, des pollutions, des nuisances, du sentiment d’insécurité, etc…

Depuis quelques décennies, les acteurs territoriaux (aménageurs, bureaux d’étude en urbanisme, élus, techniciens des collectivités, services déconcentrés de l’Etat, collectifs d’habitants, entreprises…), conscients de ces écueils, tentent, souvent en vain, de résoudre cette fracture entre territoires et humains qui l’habitent (au sens large : y vivent, y travaillent, y skient, y transitent, etc…). Le problème est qu’ils essayent d’y remédier avec, globalement, le mode de pensée qui a engendré le problème lui-même. Et évidemment, cela n’aboutit qu’à créer encore plus de la même chose. Ils ne changent pas de paradigme. Encore en 2021, le modèle dominant n’a pas fait sa révolution de l’imaginaire : de nouveaux ronds-points, de nouvelles zones d’activité, de nouvelles rocades, bref, de l’urbanisme structurel, encore et toujours.

Le temps est largement venu de sortir de l’ornière, et de changer de récit pour réenchanter notre rapport au vivant, et à travers lui, à nos territoires, aux autres et à nous-mêmes.

Or, justement, nous vivons une époque charnière.

C’est un véritable changement de paradigme.

Nous passons de l’ère de la rationalité à celle de la relationalité. Les anciennes valeurs ne nous apportent plus d’énergie : confort matériel, réussite sociale, argent, travail, nation, contrôle… Pire que cela, elles forment les piliers d’un système socio-culturel et économique qui détruit le Monde – et donc nos territoires – de manière exponentielle en séparant les vivants les uns des autres et en stérilisant les imaginaires. Les périodes de confinement ont permi a beaucoup d’entre nous d’en prendre conscience par l’expérience.

 

De nouvelles valeurs au service du vivant

Par chance, de nouvelles valeurs émergent, comme le dit si précisément Olivier Frerot (Philométis-Oxalis) dans son dernier ouvrage : « Vers une civilisation de la vie ». Ces valeurs sont toutes au service de la vie.
Joanna Macy, fondatrice de l’écopsychologie dans les années 80, a mis en place le Travail qui Relie. Elle dit la même chose, à sa façon. Et plus récemment, Pablo Servigne insiste lui-aussi, dans « Une autre fin du monde est possible », sur la nécessité joyeuse de se relier à nouveau les uns aux autres, et à tous les vivants en sortant de ce que l’écrivain Alain Damasio appelle si justement notre “techno-cocon” qui nous coupe, certes, du COVID, mais aussi des autres… et au bout du compte de la vie.

 

La facilitation territoriale pour réenchanter notre lien au territoire

La Facilitation territoriale vise à réinjecter ces valeurs qui deviennent désormais primordiales dans la manière de faire territoire ensemble.

Les relations et les ressentis deviennent centraux dans cette approche. Il est proposé de changer de niveau, et de se mettre au diapason de la civilisation émergente. Intelligence collective et relationnelle, reconnexion avec tous les vivants du territoire, voix donnée aux non-humains dans les processus de gouvernance, prise en compte des ressentis dans les échanges… tout est mis au service de plus de vivant, de plus de résilence, des territoires et de leurs habitants – tous leurs habitants.

 

Au programme

Ce webinaire immersif permettra en deux heures aux participants de :

  • Comprendre les enjeux de faire autrement dans notre rapport au territoire
  • Percevoir en quoi notre civilisation subit une véritable métamorphose et sentir les nouvelles valeurs émergentes
  • Expérimenter une autre manière de se connecter au territoire, axée sur l’intuition et les ressentis
  • Sentir en quoi cette nouvelle manière peut radicalement apporter un nouveau souffle dans notre manière de faire territoire ensemble
  • Découvrir ce qu’Entre les Arbres offre pour vous aider à aller plus loin dans VOS missions, dans VOTRE territoire

Un webinaire en participation consciente

La conférence est payante, mais c’est vous qui fixerez le prix. Cette contribution tient compte de ce que vous pensez que l’expérience vous aura apporté, de la valeur subjective de ce que vous aurez reçu, et des moyens qui auront permis de réaliser cette conférence (préparation, animation, expérience, etc…). Cette contribution tient compte également des moyens de chacun. Certains pourront donner « beaucoup », d’autres pourront donner « peu ». C’est une belle opportunité d’expérimenter le changement de paradigme, en explorant son rapport à l’énergie argent en conscience et en sentant que c’est aussi un beau moyen de connexion entre les êtres si c’est fait de cette manière, dans l’esprit d’une économie sacrée.

=> C’est pour cette raison que l’évènement se termine artificiellement 4 jours après le début de cette conférence : c’est pour vous permettre d’ajuster votre contribution financière APRES l’évènement proprement dit.

infos pratiques

Webinaire par Zoom le 25 novembre de 11h à 13h.

Lien Zoom envoyé par mail aux inscrit.e.s

Connectez-vous 10′ avant (à 10h50) afin de débuter à 11h sans avoir à gérer les éventuels problèmes de connexion.

Tarif: participation consciente : cf. encart ci-dessus

Pour s’inscrire :

L’intervenant

Serge Mang-Joubert est facilitateur territorial.

Avec Entre Les Arbres, il invite à des immersions en forêt (ou dans n’importe quel type de biotope) destinées à explorer le lien intime qui existe entre chacun.e de nous et l’espace vivant qui nous entoure. Le but est de nous (re)connecter à nous-mêmes et aux autres par l’interaction sensorielle et émotionnelle avec le territoire dans lequel nous sommes. Il est l’auteur du livre “Se sentir vivant par la sylvothérapie” (Editions De Vinci).

Il donne également des formations à l’accompagnement du changement dans le contexte de la Transition Ecologique, à destination des acteurs territoriaux, des organisations et des particuliers.

De 2001 à 2017, il a accompagné les acteurs de l’aménagement “à l’ancienne manière”, à l’aide de prestations de conseil en SIG (systèmes d’information géographique).

 

>> En savoir plus sur l’intervenant

 

Webinaire “Découverte de la Facilitation Territoriale”
Retour en haut