L’instinct

« La conscience est à l’âme ce que l’instinct est au corps ; qui la suit obéit à la nature et ne craint point de s’égarer. »

Jean-Jacques Rousseau

Nous continuons la série de publications sur la reconnexion, thème de l’année 2020, Le mois dernier, nous avons exploré la notion de connexion à la terre.

Maintenant que nous sommes connectés à la terre, il est plus aisé d’écouter son instinct.

 

Notre définition de l’instinct ?

 L’instinct, c’est cette intelligence du vivant qui fait que nous n’oublions pas de respirer, ni de digérer, ni de réguler notre taux de globules blancs dans le sang ou de monter le taux d’adrénaline pour une action de fuite, d’attaque ou de figement. 

Notre instinct est notre intelligence primordiale. Celle qui nous vient du ventre, et court-circuite notre néo-cortex pour nous faire agir de la bonne façon, sans prendre le temps de comprendre, d’analyser, de traiter l’information. C’est l’intelligence de la survie, du bon sens, une profonde connexion à ce qu’il est juste de faire maintenant. Quelques exemples : quitter un lieu parce qu’on ne “le sens pas”, faire un pas de côté imprévu et constater qu’une pierre tombe juste là où vous auriez du marcher normalement, faire demi-tour en montagne alors qu’il fait grand beau. Au-delà de ces simples actions, l’instinct est parfois la seule forme d’intelligence à suivre pour faire un choix que la raison ne parvient pas à faire. Vous savez, ces choix où quelle que soit l’option, il y a des arguments pour et des arguments contre, et vous aurez toujours l’impression de faire le mauvais choix si vous suivez votre raison. Mais au fond de vous, vous sentez qu’un des choix est en fait réellement le bon, même si cela ne s’explique pas.

Parfois, ces choix impactent votre vie. Mettre fin à une relation toxique, s’engager dans une nouvelle relation, changer de lieu, changer de travail, changer même de métier, etc…

Ces choix-là, encore plus que les autres, ne sont pas faits par des calculs mathématiques dans Excel avec des notes pour chaque critère et des coefficients pour les pondérer. Ils sont faits par cette intelligence des tripes. C’est la même intelligence que l’Appel intérieur.

 

Quel est le rapport entre l’instinct et la connexion ?

Nietzsche disait de l’instinct la chose suivante : “Parmi toutes les variétés de l’intelligence découvertes jusqu’à présent, l’instinct est, de toutes, la plus intelligente.” C’est l’intelligence du vivant, qui est en nous et que nous avons appris à réprimer, ou que nous avons apprenons maintenant à entendre et à suivre à nouveau. La reconnexion à soi passe par cette reconnexion à l’instinct. Plus j’apprends à écouter et à suivre mon instinct, plus je suis connecté avec le vivant en moi, et autour de moi. inversement, plus je m’applique à faire grandir mon état de connexion avec l’extérieur et avec mes sensations, plus je vais être en mesure d’entendre mon instinct. A ce stade, instinct et connexion sont des notions très similaires.

 

Comment la forêt nous aide à réécouter notre instinct ?

L’instinct, c’est notre intelligence primordiale. C’est le vivant en nous, qui “sait” et qui “sent” les choses. Lorsque nous sommes en forêt, ces capacités sont ravivées par la présence du vivant tout autour de nous et par les fortes stimulations sensorielles que tous ces vivants génèrent sur notre corps. C’est comme pour les nourrissons qui ont besoin d’être contenus pour se sentir exister et en lien, le fait que nos 5 sens soient plus fortement sollicités en forêt agit comme un contenant bénéfique pour notre être et nous ramène à qui nous sommes, ni plus, ni moins, en toute simplicité. Le vivant à l’extérieur ranime le vivant à l’intérieur.

Les bains de forêt et la plupart des stages proposés par Entre les Arbres sont construits pour favoriser encore plus cette reconnexion à son instinct, à sa part sauvage, au sens primordial du terme.

En particulier le stage du Voyage du Héros, qui vise à aller rencontrer son Appel intérieur et à réaliser tout un cheminement pour l’apprivoiser et voir comment, au-delà des peurs, il peut progressivement être mis en oeuvre dans sa vie.

Lorsque vous êtes connecté(e)s à votre instinct, que ce soit dans votre vie personnelle ou dans vos missions professionnelles, vous augmentez votre confiance en votre capacité à faire les bons choix, pour une vie plus alignée avec qui vous êtes profondément.

 

Développer son instinct grâce à la forêt

Aller à la rencontre de son Appel intérieur

L’instinct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Retour en haut