essai

S’émerveiller

S’émerveiller

S’émerveiller et s’émerveiller de retrouver sa capacité d’émerveillement     La beauté de la nature, à quoi sert-elle ? A nous émerveiller. Et que se passe-t-il en moi lorsque je m’émerveille ? Mon coeur se dilate, je ressens de la chaleur à l’intérieur. La vie en moi contemple la vie à l’extérieur de moi. L’effet miroir joue son rôle à pleine puissance. J’aime la personne que je suis à...

Lire la suite

Toucher son âme

Toucher son âme

Parker Palmer, écrivain et pédagogue, a passé sa vie à étudier les conditions qui nous permettent de chercher et de réussir à être entièrement nous-mêmes au milieu des autres. La forêt réunit parfaitement ces conditions, au-delà de la métaphore développée dans l’extrait qui suit: Quel est le genre d’espace qui nous donne la meilleure chance d’entendre la vérité de notre âme et de nous y conformer ? (…)   Ma réponse...

Lire la suite

Apprendre

Apprendre

« Cet arbre proche de mon atelier : voici mon maître ! » Antonio Gaudi   « Les gens doivent voir les forêts et la vie sauvage comme le meilleur système éducatif que nous avons sur la planète. Si l’on devait perdre toutes les universités, nous ne perdrions rien, mais si nous perdons les forêts, nous perdons tout. » Bill Molisson – Co-fondateur de la permaculture   La forêt est la vie. La vie nous enseigne la vie. Donc la forêt peut...

Lire la suite

Se retrouver

Se retrouver

« Rencontrer la Forêt, c’est oser confronter notre humanité à cette altérité profonde. Quelles émotions, énergies ou consciences nouvelles peuvent surgir en nous à travers cette expérience ? » – François Terrasson   « Emerger à notre nature profonde, écouter la part sauvage en deçà de notre raison, la part animale mais aussi celle végétale et celle minérale. Le chemin vers la réalisation conjugue la rencontre avec l’autre au-dehors et la...

Lire la suite

L’effet miroir de la forêt

L’effet miroir de la forêt

« La forêt engage une épreuve de soi, une réinterprétation de soi. S’y promener c’est se livrer à de singuliers exercices de soi. » J. P. Pierron « Si tu veux savoir qui je suis, demande-moi de te dessiner un arbre ».   Voici le quatrième bienfait de la forêt, qui s’inscrit dans une série d’articles de fond commencée en juillet 2017, après « ralentir« , « se ressourcer » et « s’abandonner à la différence« . Que se...

Lire la suite

Ralentir

Ralentir

 » La lente croissance du végétal, son silence et son rythme nous invitent à nous mettre à son école (…) La lenteur arborée se vit alors comme un îlot de décélération. «  J. P. Pierron La forêt ou l’éloge de la lenteur Quoi de plus lent, dans le domaine du vivant, que la croissance d’un arbre ? Le cycle long des saisons et des années transforment imperceptiblement l’écosystème forestier. Les sens humains ne perçoivent pas cette...

Lire la suite